Comment penser l'entreprise autrement et imaginer celle de demain ? Retrouvez ici tous les mois nos actualités, ainsi que des articles, des interviews et des livres blancs pour découvrir des expériences innovantes et vous offrir de nouveaux éclairages sur vos missions.


Vidéos

TEMOIGNAGE : Sandrine MORARD, Chef de projet

Sur le terrain de la digitalisation avec Adessadomicile

INCLUSION NUMÉRIQUE ET AIDE À DOMICILE : QUESTION DE GÉNÉRATION ?


Si la question de la digitalisation de services principalement destinés aux personnes âgées semble à première vue paradoxale, elle est cruciale pour l’avenir des structures d’aide à domicile. Aujourd’hui encore 28% de la population française est éloignée du numérique, parmi lesquels 62% ont plus de 65 ans. Mais qu’en sera-t-il dans dix ans ? Les bénéficiaires de demain sont les internautes d’aujourd’hui et leur lien et leurs attentes vis à vis des structures d’aides à domicile seront foncièrement différents. Entre accompagnement au changement des publics non connectés et accélération de l’évolution des technologies et des usages, le secteur de l’aide à domicile doit donc relever un double défi, celui de l’inclusion et celui de la révolution numérique.

Sur le terrain de la digitalisation avec Adessadomicile


Au sein de la Fédération nationale d’associations d’aide et de soins à domicile, Adessadomicile, plus de 320 associations se réunissent pour protéger leur activité, mutualiser leur voix et bénéficier d’un accompagnement en matière de nouvelles technologies.

Dans un monde de plus en plus connecté, la digitalisation des pratiques et des services d’aide à domicile est inévitable et nécessaire. Mais cette évolution ne peut se faire au détriment des bénéficiaires les plus fragiles et souvent les moins à l’aise avec les nouvelles technologies : les personnes âgées. La vocation des structures associatives (secteur non lucratif) d’aide à domicile est d’accompagner tous les publics et d’offrir à chacun soutien, soins et lien social. La digitalisation ne doit donc pas être un facteur d’exclusion supplémentaire. Pour Adessadomicile les enjeux de l’inclusion numérique sont multiples, tout comme doivent l’être les solutions apportées. Il faut d’une part aider à appréhender la technologie et les équipements avec des ateliers de prise en main de tablettes numériques par exemple. Simples et intuitives, les tablettes sont bien adaptées aux usages des personnes âgées et contribuent ensuite au maintien du lien social et familial grâce à l’utilisation des réseaux sociaux ou des applications d’appels vidéo.

Mais l’accompagnement ne doit pas s’arrêter là et doit prendre en compte une variété de problématiques qui dépassent souvent la barrière technique et peuvent augmenter les facteurs d’exclusion. La digitalisation des services pouvant par exemple mettre en exergue des difficultés de langage, d’expression, voire d'illettrisme face à des contenus et des démarches qui nécessitent de passer par l’écrit.
Des difficultés qui peuvent concerner les bénéficiaires mais également certains professionnels du secteur. En tant que fédération professionnelle, Adessadomicile intervient alors pour permettre à chacun de profiter pleinement des opportunités offertes par la digitalisation.

En plus d’un gain de temps et de confort indéniable (télégestion mobile), la numérisation du métier est une formidable occasion pour les professionnels d’améliorer les services rendus aux bénéficiaires, notamment grâce à l’exploitation des données récoltées sur le terrain. Si la priorité doit être donnée à la confidentialité de ces informations, elles constituent les bases d’un véritable observatoire sociétal et leur exploitation, au-delà d’améliorer les services, pourrait permettre d’influencer plus fortement les politiques d’action sociale.

Une réflexion qui ne fait que commencer et qui pourrait permettre par exemple d’informer directement les usagers de l’évolution de leurs droits à chaque étape de leur vie et de lutter ainsi contre le phénomène de non recours qui contribue à maintenir les publics les plus fragiles en situation de précarité.

“Notre secteur n’est pas forcément le premier auquel on pense lorsqu’on parle d’innovation mais nous avons un vrai rôle à jouer.” Sandrine Morard, Chef de projets Adessadomicile.

Cette vidéo a été tournée dans le cadre de l’atelier « Inclusion territoriale + transition numérique = inclusion numérique ? » organisé par le groupe Up à l’occasion de NUMERIQUE EN COMMUN[s] : les rencontres nationales de la médiation et des cultures numériques, les 13 et 14 septembre 2018 à Nantes.


Retrouvez les images de l’atelier

Toujours sur la thématique du Numérique, Découvrez aussi…