Comment penser l'entreprise autrement et imaginer celle de demain ? Retrouvez ici tous les mois nos actualités, ainsi que des articles, des interviews et des livres blancs pour découvrir des expériences innovantes et vous offrir de nouveaux éclairages sur vos missions.


Interviews

5 questions à Bénédicte Rousseau

chef de projet AtHome

Quel est ton parcours professionnel ?

Infirmière depuis 1990, j’ai suivi un parcours hospitaliser jusqu’en 2004 au CHU de Rouen puis aux HCL de Lyon avec notamment 2 points forts dans ma carrière : la coordination des prélèvements greffes et d’organes et la mise en place des transmissions ciblées dans différents services et établissements en tant que formatrice.

Forte de cette expérience, j’ai eu envie de changement ; j’ai alors découvert le milieu de la prestation à domicile, en exerçant le poste d’infirmière coordinatrice du plateau téléphonique du secteur respiratoire (organisation des installations, dépannages du matériel) sur toute la région Rhône Alpes. Lorsque mon poste a été supprimé en 2011, j’ai repris des études pour devenir infirmière TIM (technicienne d’information médicale) de l’HAD pédiatrique et adultes du groupe dans lequel je travaillais.

Formée sur le terrain par le docteur LAPIERRE, médecin consultant et expert en PMSI, j’avais en charge la responsabilité du codage des séquences pour 5 HAD. Je travaillais seule en mode centralisé avec une intervention de 4 jours par mois du Dr LAPIERRE pour contrôle et validation de mon travail. J’accompagnais également les différents professionnels pour les sensibiliser à la tarification à l’activité et aux contrôles TAA.

Depuis mars 2018, j’ai rejoint les équipes du groupe Up pour devenir chef de projet Athome.

Quelles sont tes missions au quotidien ?

En tant que Chef de projet AtHome, j’ai plusieurs missions :
Je rencontre les clients, je les accompagne dans leurs projets, j’échange sur leurs besoins, leurs attentes vis-à-vis d’AtHome. Je partage également mon expérience de Tim avec eux.
Avec Cédric Gaborieau notre chef produit, nous travaillons en étroite collaboration pour répondre au mieux aux attentes des clients. Nous avons par exemple monté un club utilisateurs sur le circuit du médicament.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de passer du côté éditeur ?

Lorsque je travaillais en HAD, j’ai assisté à la mise en place d’un logiciel HAD au sein d’une structure. Devant la difficulté de la mise en place, notamment en termes de formation et de compréhension du monde HAD, je me suis rendu compte qu’une compétence « terrain » pouvait être un plus auprès des éditeurs. Utilisatrice d’AtHome durant 7 ans, c’est donc naturellement que j’ai proposé ma candidature au sein du groupe Up.

Quelles plus-values apportes-tu à l’équipe AtHome ?

J’ai travaillé pour 5 HAD différentes, ce qui me donne une certaine expérience avec des connaissances et compétences « terrain ». Partager avec les équipes redonne du sens au travail de chacun : pour les développeurs et formateurs qui connaissent peu le monde de la santé, et pour moi, qui découvre le métier d’éditeur.
Je suis également l’actualité du monde de la santé et de l’HAD, pour entretenir mes connaissances et anticiper les futurs développements.
Je souhaite redonner confiance à nos clients. Nous devons faire évoluer le logiciel pour qu’il réponde au mieux à leurs besoins quotidiens. Le logiciel AtHome doit être force de propositions pour devenir un vrai partenaire de l’HAD.

Quelle est ta vision du logiciel AtHome ?

Comme je dis toujours : « Athome est une Rolls qui a besoin d’être lustrée ! » ; c’est un très bon produit, qui doit être associé à une bonne organisation au sein de la structure HAD.

Athome regroupe tous les corps de métiers de l’HAD, et répond a beaucoup de besoins. Il permet aussi de se connecter et de partager les informations quel que soit l’endroit où l’on se trouve, grâce à une simple connexion à internet et à l’application mobile. Cela a révolutionné la façon de travailler des HAD.

Nous devons donc faire évoluer Athome. Cela passe par la mise en place de clubs utilisateurs, mais également par le suivi les évolutions du secteur du monde de la santé et de l’HAD .

Cela demandera du temps mais nous avons la volonté de faire avancer les choses. Le groupe Up nous a donné des moyens avec l’arrivée de nouveaux collaborateurs alors j’y crois !